PSYTHERE  -  Entrée 

REVUE DE PSYCHIATRIE

PSYCHANALYSE

Folies à plusieurs : De l’hystérie à la dépression

Mikkel Borch-Jacobsen
lundi 13 mai 2002.
 
Philosophe, enseignant à l’université de Washington à Seattle, Mikkel Borch-Jacobsen, l’auteur du désormais classique "Lacan, le Maître absolu", propose dans cet ouvrage, en "contempteur" éclairé de la psychiatrie et surtout de la psychanalyse, un certain nombre de textes inédits.


PSYCHANALYSE

Un nouveau procès truqué ?

Folies à plusieurs : De l'hystérie à la dépression. Mikkel Borch-Jacobsen.  Les empêcheurs de penser en rond, 2002. 392 pages. Commander ce livre Philosophe, enseignant à l’université de Washington à Seattle, Mikkel Borch-Jacobsen, l’auteur du désormais classique "Lacan, le Maître absolu", propose dans cet ouvrage, en "contempteur" éclairé de la psychiatrie et surtout de la psychanalyse, un certain nombre de textes inédits. L’auteur, se réclamant d’une perspective constructiviste, prend ses distances avec ce qui serait une historiographie édifiante et officielle de la psychanalyse, et réaborde certaines questions, dont le sort paraissait scellé selon lui dans la doxa et les révérences.
Il rouvre donc les dossiers de la suggestion, la théorie de la séduction et celle de son abandon, et met en perspective certains phénomènes contemporains comme les personnalités multiples, allant chercher dans tous ces cas, les procédés de fabrication à la source, dans les écrits, les textes, en traquant notamment les zones d’ombres de d’une histoire officielle dûment "archivée". Il dénonce des processus de falsification, de manipulation, de suggestion, gouvernant aussi bien l’historiographie des chiens de garde du corpus, que la théorie-en-train-de-se-faire, chez Freud lui-même et ses élèves. Il aborde de la même manière la "production" de symptômes et la naissance des nouvelles maladies mentales dont il montre le caractère "négocié" entre les différents acteurs de la scène comme l’exemplifie la "maladie mentale transitoire" ; ainsi le le PTSD ou le syndrome des personnalités multiples (MPD). Celle-ci prend alors des allures de paradigme du processus de construction des maladies mentales. Le cas de Sybil, figure de MPD célèbre dont la biographie romancée sera à l’origine du déploiement épidémiologique exponentiel du phénomène aux Etats-Unis avec toute les retombées - au sens propre comme au figuré - que l’on sait, est exposé en détails ; le travail minutieux d’enquêteur de l’auteur permet de déconstruire de manière plutôt convaincante la logique d’expansion de ce phénomène fabriqué de toutes pièces mais qui n’en n’est pas moins, souligne-t-il, bien réel. Le travail théorique "révisionniste" et au ton liquidateur de l’auteur, instruit à la suite de celui d’autres historiens critiques dont J. Masson - qui dès 1984 avait critiqué l’argument, jugé duplice, de Freud pour laisser en plan sa neurotica -, voudrait instaurer une véritable déprise vis à vis des savoirs institués, portés par une historiographie d’embaumeurs perpétuant l’œuvre de mythologisation et de mystification. Mais ce réexamen de l’histoire de la théorie analytique peut-elle donner lieu à un procès en bonne et due forme de la psychanalyse comme telle, dont l’auteur stigmatise les proliférations théoriques, souvent dénoncées par la "révision lacanienne", pour conclure qu’elle ne serait au fond qu’un vaste bric-à-brac...  ?
Après les attaques positivistes menées depuis la naissance de la psychanalyse, les nouveaux historiens, voulant apporter leurs pièces au dossier, paraissent grevés dans leur approche par un regard pour le moins engagé sinon enragé...

Lydie Fraisse
05 02

Folies à plusieurs  : De l’hystérie à la dépression. Mikkel Borch-Jacobsen. Les empêcheurs de penser en rond, 2002. 392 pages.



Forum de l'article

RETOUR

© 2000 - 2017 Psythère  - Tous droits réservés