PSYTHERE  -  Entrée 

REVUE DE PSYCHIATRIE

Psychopharmacologie

Les antipsychotiques incriminés dans l’apparition de diabète

Endocrinologie
samedi 6 juillet 2002.
 
Une recherche menée au Centre médical universitaire de Duke (Etats-Unis) suggère qu’il pourrait y avoir un lien entre les antipsychotiques dont l’olanzapine utilisée pour le traitement de la schizophrénie, et le développement du diabète.
Psychopharmacologie
Les antipsychotiques incriminés dans l’apparition de diabète

Une recherche menée au Centre médical universitaire de Duke (Etats-Unis) suggère qu’il pourrait y avoir un lien entre les antipsychotiques dont l’olanzapine utilisée pour le traitement de la schizophrénie, et le développement du diabète.

Les anomalies métaboliques retrouvées chez les patients sans antécédents de maladie diabétique et traités par l’olanzapine, allaient de l’hyperglycémie à l’acidocétose diabétique et au coma. " Si notre rapport ne prouve pas de relation causale entre cette molécule et le diabète, les médecins doivent être plus conscients de tels effets secondaires " explique P. Murali Doraiswamy, médecin psychiatre à Duke. La collecte des communications issues de colloques de psychiatrie nationale sur huit ans a permis d’identifier 289 cas de diabète chez des patients qui avaient reçu de l’olanzapine. Parmi ces 289 cas de diabète induits par le traitement, 225 étaient des cas de pathologie diabétique crée de novo. Cent malades ont développé une cétose diabétique, et vingt-deux une pancréatite ou une inflammation du pancréas. Il y eu vingt-trois décès dont celui d’un adolescent de quinze ans par pancréatite nécrotique. Ils sont survenus en six mois de traitement dans 71 % des cas et nombre d’entre eux sont apparus associés à un gain de poids modéré. " La moyenne d’âge des adultes montrant des signes de diabète après la prise d’olanzapine était de dix ans plus jeune que ce qui est généralement constaté dans la population générale " souligne P. M. Doraiswamy. " L’âge plus jeune au début de la pathologie diabétique, le nombre de complications sérieuses et les améliorations constatées quand le traitement était arrêté, évoque fortement un lien entre la molécule antipsychotique et l’apparition de pathologie diabétique ". Des études complémentaires sont requises pour permettre des conclusions abouties en termes de relation de causalité directe. L’équipe de Duke a été la première à faire état d’un lien entre la clozapine et le développement du diabète dans une étude menée en 1994 et publiée dans l’American Journal of Psychiatry. L’an dernier E. A. Koller a relaté dans l’American Journal of Medecine que la FDA avait répertorié 384 cas de diabète associé à la clozapine. Selon ces chercheurs, de nombreux cas de diabète ont aussi été rapporté avec d’autres antipsychotiques.

Lydie Fraisse
Juillet 2002

Koller EA, Doraiswamy PM. Related Articles Olanzapine-associated diabetes mellitus. Pharmacotherapy 2002 ;22:841-52. RETOUR



Forum de l'article

RETOUR

© 2000 - 2018 Psythère  - Tous droits réservés