PSYTHERE  -  Entrée 

REVUE DE PSYCHIATRIE

LEN - Suppression des forums sur Psythère

mardi 3 février 2004.
 

Plusieurs articles du projet de loi sur la confiance dans l’économie numérique (LEN), présenté par le ministre de l’Industrie, Nicole Fontaine, concernent le quotidien des utilisateurs du réseau Internet, professionnels ou non. Même le caractère privé du courrier électronique est mis en cause (*). Des jurisprudences successives nous rendent, dès aujourd’hui, pénalement responsables de l’ensemble du contenu que nous mettons à disposition, quel qu’en soit l’auteur. Nous vous remercions, par conséquent de vous abstenir de tout propos à caractère pornographique, raciste, révisionniste, xénophobe, discriminatoire ou diffamatoire. Ces règles simples sont, avant toute considération d’ordre juridique, un impératif de courtoisie. En cas de non respect, le message sera effacé.

Par ailleurs, en raison de l’utilisation abusive (demande de conseils médicaux personnels, messages à caractère publicitaire ou polémique, etc.) qui en a été faite, nous avons pris la décision de supprimer les forums de commentaire attenant aux articles. Nous regrettons vivement de devoir nous priver de l’interactivité offerte par ce service, mais les résultats obtenus ne sont guère probants, à l’heure où notre liberté de publication est en question devant le Sénat.

La plupart des contributions déjà apportées seront relayées sur notre forum public : le staff http://www.lestaff.fr.fm, en cas de sujet médical, et sur le forum Professions de santé http://forum.medecine-medias.com/viewforum.php ?f=12 ou sur le forum du coin de nicolas Ribol http://forum.medecine-medias.com/viewforum.php ?f=11, en cas de message à caractère professionnel, social ou politique.
Merci de faire dorénavant parvenir vos commentaires sur ces espaces mieux adaptés, sans oublier de préciser le titre de l’article et l’URL concernés.

MediaMed 02/02/04

*.http://forum.medecine-medias.com/viewtopic.php ?t=897


Forum de l'article

RETOUR

© 2000 - 2014 Psythère  - Tous droits réservés